Comment juger un pape criminel

Jean_Paul_Laurens_Le_Pape_Formose_et_Etienne_VII_1870Face aux affaires des candidats à la présidentielle, une question se pose : comment forcer les puissants à répondre à la justice ?

Je ne veux pas paraître alarmiste, mais la déconstruction de l’État de droit s’accélère à vitesse grand V : le refus obstiné d’un certain nombre de candidat.e.s à la présidentielle de répondre aux convocations de la police ou aux enquêtes des juges, le mépris des magistrats et de la justice, l’immunité de la classe politique sont un immense danger pour la démocratie.

La question est évidemment brûlante : comment juger ceux qui dominent ? Le Moyen Âge a essayé d’y répondre.

Lire la suite

1473, les îles grecques face aux migrants

corfouMuslim ban, flux migratoires en Europe et réfugiés délogés à Paris… et si on se penchait sur une crise des migrants à Corfou… en 1473 ?

Les îles grecques, tout comme les côtes italiennes ou espagnoles, font partie des zones d’interface de la Méditerranée. Elles servent de passage aux flux des marchandises et des hommes, dans des conditions qui dépendent beaucoup de la situation politique et économique : on n’accueille pas les migrants de la même manière en période d’abondance et en période de crise.

Or à Corfou, en 1473, c’est la crise, et les habitants se plaignent :

« Des personnes étrangères sont venues dans cette ville et dans cette île (…) et habitent ici. Ils ont pris le nom de Corfiotes, et chaque jours ils commettent mille infractions (…) Qu’ils soient condamnés à des peines corporelles, et non à des amendes (…) afin que l’on sache bien que les fidèles Corfiotes originaires de ce lieu ne mènent pas une telle vie ».

Lire la suite

Fillon, le canard et le lion

boccaUn peu de contexte pour comprendre le Fillon-gate : les dénonciations dans la justice, au Moyen Âge et aujourd’hui… et si les lanceurs d’alerte étaient les héritiers des Vénitiens ?

Le candidat François Fillon est en mauvaise posture : il doit répondre ces jours-ci à des accusations assez sérieuses de détournement de fond, qui impliquent sa famille… mais risquent fort d’impliquer aussi sa campagne. Tout cela parce que le Canard enchaîné a lancé des dénonciations qui ont ouvert la boîte de Pandore.

Des dénonciations ? Au XXIe siècle ? Tout cela a un fort relent de justice médiévale… Et d’ailleurs François Fillon sait s’en servir à merveille, en se présentant comme une victime de la vindicte populaire, qui attaque son honneur d’homme public.

Pourtant, si on revient aux sources, on constate que les dénonciations n’ont pas été inventées pour faire la révolution, ni pour mettre la tête des nobles sur des piques. En fait, les dénonciations servent juste à maintenir la justice.

Lire la suite

Je jure devant Dieu

800px-Barack_Obama_second_swearing_in_ceremony_2013-01-21.jpg

Quelle place pour le serment dans nos sociétés contemporaines ? De l’empereur médiéval à Trump, petit voyage en terre de promesses…

Demain, le 20 janvier 2017, le nouveau président des États-Unis va officiellement prendre ses fonctions. Durant cet Inauguration Day, le président élu prête serment et est investi de la totalité de ses pouvoirs. Ce rituel bien huilé s’accomplit tout en fanfare puisque l’hymne national est interprété par un ou une star de la chanson au cours de célébrations qui durent pas moins de dix jours au total.

Mais, il faut bien l’avouer, le moment que tout le monde retient, que les caméras du monde entier enregistrent, c’est bien le serment : « I do solemnly swear… ».

Lire la suite

Trop de fonctionnaires ?

charlesviiTrop de fonctionnaires ? Ou pourquoi choisir quel secteur privatiser, c’est choisir l’État que nous voulons pour demain.

Depuis que François Fillon a été élu à la primaire des Républicains avec, entre autres, la promesse de réduire de 500 000 le nombre de fonctionnaires durant son quinquennat, la question est relancée dans les médias : y a-t-il trop de fonctionnaires en France ?  Evidemment la question n’est pas celle de la suradministration : droite comme gauche tendent même à se rejoindre sur la nécessité d’embaucher dans les secteurs de l’éducation   et de la défense. La vraie question, c’est celle du prix : pouvons-nous toujours – Français du XXIe siècle – nous permettre les services que l’Etat nous délivre depuis notre naissance ?

Trop, c’est combien ?

Entre trop et pas assez, comment savoir où placer le curseur ? On adopte souvent l’angle de la comparaison avec l’international : en effet, le nombre de fonctionnaire par habitant resterait dans la moyenne des pays de l’OCDE, tandis que ce qui pèserait vraiment sur le budget serait le poids de l’emploi public en général. Pourquoi ne pas tenter aussi une comparaison avec le passé ? Depuis quand, exactement, y a-t-il trop de fonctionnaires ?

Lire la suite