Quand les morts se réveillent

morts

Congélation pour une vie éternelle ? Les médiévaux avaient d’autres idées que nous sur la mort et sur les morts qui se réveillent…

Des corps qui sortent de leur cercueil, des cadavres qui reviennent à la vie… on dirait le début d’un film d’horreur, ou le résumé du dernier épisode de Walking Dead ? Pas du tout : c’est ce que vendent les entreprises de cryogénie humaine pour la modique somme de 200 000 dollars US. Si ça vous intéresse, allez voir ici (faites attention quand même, j’ai visité le site trois fois, je reçois déjà des mails bizarres…)

Lire la suite

Publicités

Le viol à l’époque de saint Louis

Quand au XIIIe siècle, ne pas crier, c’était déjà être consentant-e…

2Cette semaine une affaire de mœurs fait pas mal de bruit dans les média. Un homme de 28 ans qui invite de manière préméditée une petite fille de 11 ans chez lui avec qui il a des rapports sexuels, et qui suite à la plainte de la famille, n’est pas condamné pour viol.

Ce qui agite l’opinion publique, ce n’est pas tant la violence sexuelle en soi. En France c’est presque banal : les associations estiment qu’il y a un viol toutes les 7 minutes, et que seulement 8 % sont dénoncés à la police. Glauque, mais véridique : les viols dont on parle dans les médias sont exceptionnels, ceux qui impliquent un homme politique, un footballeur… ou un enfant.

Non, ce qui fait vraiment débat, c’est la façon dont le tribunal du Val d’Oise a qualifié les faits. La petite fille s’est plainte à sa mère après, mais sur le coup, elle ne s’est pas débattue, elle ne s’est pas enfuie. Peut-on alors dire qu’il y a viol ? Loin de moi l’idée de vous influencer dans ce passionnant débat, je vous raconte juste comment on jugeait les viols au XIIIe siècle. Vous allez voir, ça n’est pas si loin de nous.

Lire la suite

Avant le SMIC : 1351, fixer un salaire maximum

travail.png

Le code du travail règlemente beaucoup de choses, dont le salaire. Aujourd’hui, on a le SMIC. Au Moyen Âge, on avait parfois des salaires maximums…

Alors que la réforme du code du travail s’organise, il est un domaine dont on ne parle plus beaucoup, et qui pourtant avait fait débat pendant les élections : celui de la différence de salaire maximale au sein des entreprises. Dits parfois salaire des grands patrons, les salaires des PDG tendent à s’accroître beaucoup plus vite que ceux des salariés, et un peu plus vite, même, que les bénéfices des actionnaires.

Or si on refond le code du travail, en période de ralentissement de la croissance, peut-être est-ce le bon moment pour en parler ? Au Moyen Âge, c’est pendant la plus terrible des crises, celle de la peste noire, que des salaires maximums avaient été fixés. Mais ne nous leurrons pas : il s’agissait des salaires des travailleurs.

Lire la suite

Charlemagne vs Eminem : les Battles avant les Rap Contenders

charlemagne-empire-byzantin-iconoclasme.jpg

Vous cherchez le point commun entre Charlemagne et les rappeurs ? Ils ont tous le flow…

Vanner quelqu’un, on est tous capable de le faire. Mais certains sont vraiment plus doués que d’autres pour mettre à l’amende leurs interlocuteurs. On en a même fait un art, pratiqué lors des battles de rap, dans des grandes scènes de joutes verbales en public.

Si vous l’avez manqué, jetez un œil à Eminem séchant Papa Doc dans la dernière scène de 8 miles. Eminem a une stratégie unique : dénoncer lui-même ses propres faiblesses pour couper l’herbe sous le pied de son adversaire. En général, en battle, on fait le contraire : on expose toutes les faiblesses de l’autre. Regardez Nekfeu : pas besoin d’être le plus musclé, il faut juste avoir plus de tchatche, aller plus loin dans les délires de domination physique, sociale, sexuelle. Et là, il est vraiment le plus efficace.

C’est un jeu qui est né dans une culture très compétitive : celle du rap américain. Or ce genre de jeu était aussi pratiqué par les riches – par les nobles même, au Moyen Âge.

Lire la suite

« Fame » ou l’obsession de la réputation

klingen

Aujourd’hui, on vous parle de l’obsession pour la réputation au Moyen Âge, qui n’avait rien à envier à l’e-réputation d’aujourd’hui…

Combien de likes avez-vous eu cette semaine sur Facebook ? sur Twitter ? sur Instagram ? Est-ce que vous avez pris le temps de poster ? Assez pour entretenir votre réseau social ?

On dirait un questionnaire voué à mettre en lumière les dérives des réseaux sociaux. Pourtant cette obsession de la réputation n’est pas nouvelle. Dès le Moyen Âge, la réputation, qu’on appelle la fama, est au cœur de l’identité.

Lire la suite